Les effets secondaires de la chimiothérapie sur la peau

Certaines chimiothérapie pour vaincre le cancer entraînent des complications sur la peau des patients cancéreux. Les traitements cytostatiques (pour inhiber la prolifération cellulaires, y compris des cellules cancéreuses) sont de plus en plus agressifs et des manifestations allergiques au niveau de la peau. Cependant ils permettent aux patients atteints de néoplasie  de survivre plus longtemps et d'arrêter la propagation de la maladie.

La chimiothérapie anticancéreuse fait appel à des traitements cytostatiques qui ont des effets négatif sur la peau via deux mécanismes pathogènes :

  • Les médicaments cytotoxiques peuvent endommager n'importe quelle structure de la peau, en particulier celles qui ont une division cellulaire élevée (indice mitotique) comme la couche basale de l'épiderme et le follicule pileux.
  • L'hypersensibilité médicamenteuse est une réaction immunitaire à un médicament. Les symptômes peuvent se manifester par une éruption cutanée.

Voyons ci-dessous certains des effets secondaires qui se produisent sur la peau pendant une chimiothérapie :

Alopécie

  • L'alopécie ou la chute des cheveux reste l'effet secondaire le plus connu de la chimiothérapie. Nous avons vu plus haut que les traitements cytostatiques stoppent la division de toutes les cellules. Les cellules responsables de la pousse des cheveux  et des poils qui se trouvent dans le follicule pileux aussi... Voilà ce qui est responsable de la chute des cheveux après une chimio. Dans certains cas, la chimiothérapie n'affecte pas la chute des cheveux.  Toutefois ils deviennent plus fins, secs et poreux.
  • La durée du traitement et le mode d'administration donc les conséquences sur les cheveux sont plus sévères chez les patients traités par polychimiothérapie

Traitement

Le minoxidil à 2 ou à 5% (disponible sans ordonnance en France) favorise la pousse des cheveux avec une cure de minimum 4 mois.

En double action

kerium shampoing extra dou la roche posay

 

  • Pendant une chimiothérapie, les cheveux doivent être traités en douceur avec des lavages espacés avec un shampoing doux extrême.
  • Sécher les cheveux à l'air libre ou à très basse température
  • Ne pas les coiffer avec une brosse dure avant, après ou pendant le séchage
  • Éviter le soleil, les colorations et les permanentes qui dessèchent le cheveu

 

 

Syndrome main-pied

Selon la chimiothérapie et les médicaments administrés, le patient peut souffrir du syndrome main-pied, une réaction cutanée de la paume des mains et de la plante des pieds. Les symptômes possibles sont les suivants :

  • démangeaisons et douleurs
  • rougeurs
  • desquamation
  • gonflement
  • formation de cloques

Une hyperpigmentation de la peau survient après quelques semaines. La peau devient alors plus sombre et plus sèche. Tout cela entraîne l'apparition de cloques et de crevasses (dans les plis cutanés ,sous les aisselles, sous les seins). Elles guérissent en général en quatre à six semaines après la fin de la radiothérapie, même si la peau s'est crevassée. Parfois, la peau reste légèrement plus sombre et rêche à ces endroits.

L'administration prolongée ou l'injection de produit pendant la chimio accentue la douleur et le gonflement de la peau des mains et des pieds.

Traitement

• Crème à base de corticoïdes pour hydrater la peau
• Vitamine E

En double action

  • Faire des compresses froides pour soulager la douleur
  • Après la douche, sécher la peau irradiée en tamponnant avec une serviette douce (ne pas frotter)
  • En cas de démangeaison, ne pas gratter la peau
  • Uniquement utiliser les crèmes ou pommades prescrites par le radiothérapeute.
  • Ne jamais appliquer de pansement sur la peau irradiée.
  • Ne pas exposer la peau irradiée au soleil.

Dermatose inflammatoire 

Affection de la peau et des muqueuse qui dans el cas de la chimiothérapie s'observe surtout au niveau des jambes, du tronc, des aisselles et du visage. Elle se caractérise par des nodules et des plaques hémorragiques et pustules douloureuse. La cytarabine, en particulier, cause cette éruption

Trouble de la pigmentation de la peau

Lors de la chimiothérapie, l'hyperpigmentation est fréquente. Diffuse sur tout le corps ou localisée, elle est due à l'accumulation de mélanine au niveau de l'épiderme par stimulation directe des mélanocytes. Doxorubicine, cyclophosphamide, melphalan, bléomycine et 5-FU sont les principaux responsables.

Le seul traitement efficace contre l'hyperpigmenation est le maquillage.

 

Xérose et prurit

Dessèchement de la peau extrême avec desquamation et picotements. Les huiles naturelles et non raffinée de coco, d'argan ou d'amande douce sont efficaces pour bien hydrater la peau. Elles doivent être bio et non raffinée de préférence. Après le bain, lorsque la peau est encore humide, l'absorption sera meilleure et donc la peau bien hydratée.

Prévention

  • Utiliser des vêtements en coton et qui ne serra pas. Éviter les matière en polyesters et fibre synthétiques.
  • Porter des habits transpirants. La sueur provoque plus d'irritations et de picotements.
  • Éviter les produits irritants contenant du parfum ou de l'alcool (savon, lessives etc)

En double action

  • Utiliser des produits au pH neutre qui respectent l'équilibre de la peau.
  • Prendes des douches de courte durée n’excédant pas les 33-35ºC et sécher la peau doucement sans frotter
  • Protection solaire anti-UVA/ anti-UVB avec SPF 50+

Rage de dent 

La chimiothérapie affecte également les dents. La bouche devient sèche et douloureuse, des lésions buccales apparaissent avec souvent un gonflement de la langue et des saignements.

Prévention

Une visite chez le dentiste pour prendre de l'avance sur les soins buccodentaires peut prévenir certains problèmes lors de la chimiothérapie.

À ne surtout pas négliger : le brossage des dents. Même si les traitements et la chimiothérapie fatiguent, il est important de se brosser les dents au moins deux fois par jour avec une brosse à dents à poils souples.

 

œdème facial

Dû à un afflux de sang ou de rétention d'eau, le visage enfle et semble boursouflé dans son ensemble ou dans une seule zone. Bien souvent, le gonflement se remarque au niveau des joues, des lèvres et des yeux.

Prévention

Éviter le sel

Double action

  • Produits qui respectent l'équilibre naturel du pH de la peau
  • Bien hydrater sa peau

sesderma-hidraloe-crema-facial-2-12-2014

La plupart des effets secondaires disparaissent après le traitement. Toutefois, certains continuent, réapparaissent ou se développent plus tard. Si vous trouvez ces effets secondaires très désagréables, n'hésitez pas à en discuter avec votre oncologue afin qu'il vous conseille le traitement le plus approprié.

Post's author

Reme Navarro

Reme Navarro Escrivá

Farmacéutica y Nutricionista. Licenciada en Farmacia en la Universidad de Valencia en el año 2007, Licenciada en Nutrición en la misma universidad en el 2009. Dedicada al mundo de la salud y la farmacia desde hace mas de 15 años. Entre reunión y reunión en Mifarma escribo éste blog de los temas que considero interesantes para la salud y el cuidado personal.

← Article précèdent Article suivant →

Laisser un commentaire